Introduction

De DLight
Aller à : navigation, rechercher

Préambule

D::Light est un jeu d’orgue multimédia conçu pour le théâtre. Il est compatible avec le boitier usbdmx pro de ENTTEC, les boitiers utilisant le protocole Art-Net, notamment le NetLynx de Artistic Licence qui permet d'accéder à 16 univers DMX (2 en USB, 4 avec le protocole ArtNet, 16 avec le protocole E1.31 (aka sACN)), ainsi que serveur DMX OLA. Il permet de piloter un ensemble de projecteurs grâce au protocole DMX 512.


D::Light est structuré comme un jeu d’orgue traditionnel. Il se compose comme suit :

• Un potentiomètre général : ”Grand Master”, qui contrôle le niveau général de la sortie DMX.

• 2 registres principaux : ”préparation” et ”scène”. Le contenu du pas de séquence en préparation est transféré en scène en fonction des temps enregistrés.

• Des ”Submasters” comme registres annexes, également sous le contrôle du potentiomètre général.


D::Light a les capacités suivantes :

• Création de 1 à 512 circuits

• Output sur 16 Univers DMX.

• 2 registres principaux : préparation et scène.

• 5000 submasters répartis en 25 pages de 10 submasters sur 20 "Books".

• Nombre de mémoires illimité (il est possible de créer des mémoires 0.1, 0.01, 0.001 etc ...).

• Nombre de pas de séquence illimité .

• Prise en charge des protocoles OSC et MIDI.

Objectifs

D::Light est réalisé pour tenter d’apporter à la création lumière théâtrale un outil ”interface” capable de traduire des informations numériques en ”lumière”, mais aussi pour accompagner un régisseur lumière ou un éclairagiste lors de la conception de spectacle où portabilité et rapidité de programmation peuvent être des enjeux.

Du fait de son langage de programmation, D::Light intègre des possibilités graphiques de contrôle de nombreux paramètres tels les niveaux de circuits, les éléments de la séquence, la navigation dans la séquence, etc... Ces possibilités de contrôle graphique permettent une efficacité en terme de rapidité quant à l’exécution de certaines commandes.


La portabilité se traduit par l’encombrement réduit d’un ordinateur portable par rapport à une console traditionnelle, mais aussi par le fait que les conduites créées avec D::Light ne sont pas spécifiques à l’ordinateur sur lequel elles ont été réalisées. Le dossier résultant du travail sur un spectacle peut se transférer d’un ordinateur à un autre par une clé USB, par les réseaux Ethernet, par internet ...


D::Light est capable de lire des paquets OSC reçus par le réseau, et d’interpreter des signaux MIDI. Il devient ainsi une interface virtuelle à un environnement réel dont on extrait des signaux ou informations numériques. Un éclairagiste ou régisseur lumière peut ainsi utiliser des évènements réels (via des [capteurs]) pour piloter ses lumières tout en gardant la possibilité d’intervenir à tout moment sur les niveaux de circuits pilotés, la séquence, les submasters, etc ...


Recommandations

Les interfaces DMX

• Tout boitier utilisant le protocole Art-Net / E1.31 (aka sACN) et les boitier USB Pro (plus d'infos ici : Interfaces DMX)

• Le système OLA


Note : Il vous faudra éventuellement des drivers pour les boitiers USB

L'ordinateur

D::Light fonctionne sur un ordinateur de type Macintosh INTEL ou sur un PC.


Systèmes d'exploitation compatibles

La version actuelle 4.0 est compilée pour fonctionner sur les OS suivants :

• Linux 32b / 64b

• macOS de 10.6 à 10.13

• Windows 7 / 8 / 10

Installation

Pour plus d'info quand a l'installation de D::Light sur votre ordinateur, veuillez consulter cette section spécifique : Installation



Retourner à la page Accueil